Van Gogh im Grundkurs Französisch 12, 1

 2. Fremdsprache

 

Introduction

Anlass, ein van Gogh - Projekt zu machen war die außergewöhnliche Ausstellung, die Ende 2002 bis Anfang 2003 in der Bremer Kunsthalle zu den Gemälden und Bildern van Goghs zum Zyklus Wiesen und Felder stattfand.

Natürlich könnte man genauso gut einem virtuellen Museum im Netz einen Besuch abstatten. Damit klingt schon der exemplarische Charakter dieses Projektes an und

die Möglichkeit es Projekt auf andere Künstler zu übertragen.

 

Beschreibung des Projekts:

Thema des Grundkurses  Französisch, 2. Fremdsprache ist in 12,1 Kreatives Schreiben.

In diesem Rahmen habe ich das Projekt durchgeführt.

Der Besuch der Ausstellung in der Bremer Kunsthalle sollte "Appetit" auf eine

Auseinandersetzung mit van Gogh machen.

Die Internet-Rallye zu van Gogh ermöglicht einen ersten Einblick durch das Erarbeiten

von Informationen zu ausgewählten Themenschwerpunkten.

Anschließend entscheiden die Schüler sich für ein Gruppenthema.

Die "Sitographie", die sie zur bearbeitung heranziehen müssen, ist kommentiert und ermöglicht dadurch gezieltes Suchen.

Anregungen zur Präsentation der Arbeitsergebnise wurden in der gesamten Lerngruppe besprochen, einige Schülerinnen hatten hier schon im 11. Jahrgang Erfahrungen gesammelt.

Die Dokumentation der Schülerergebnisse erfolgt lediglich im Hinblick auf die Textergebnisse. Die Formen der Präsentation umfassen Videoaufnahmen, Plakate, szenisches Spiel und den Vortrag.

Die abschließende Evaluationsphase machte deutlich, dass es ein arbeitsintensives Projekt war, das aber auch viel Spaß gemacht hat. Die sprachliche Sicherheit, die hinzugewonnen wurde, bewiesen die Schüler und Schülerinnen in der folgenden Einzelpräsentation des Lieblingsgemäldes von van Gogh.    

Brigitte Miklitz-Kraft

 

 

v             Introduction

v             La sitographie van Gogh

v             Le rallye internet van Gogh

v             La Cyberenquête

v             La documentation des resultats des élèves 

-         la complainte de Vincent: deux versions en allemand,

-         la lettre fictive de la prostituée Rachel

-         la biographie

-         l'interview inédite avec Vincent

-         la folie et la peinture

-         interview réalisée avec des experts et

-         avec le directeur de la Kunsthalle Bremen

-         Theo et Vincent, trois scènes

-         Et si Vincent avait fait ceci ou cela? Trois autres fins pensables

-         Si Vincent avait été une femme?

-     l'assassinat au café à Arles, un récit psychologique et policier

 

 

 

Cyberenquête: van Gogh

La sitograhie:

 

 

http: www.chez.com/jeremy13/Van gogh/

site très sérieux, peu d'illustrations

sa vie - chronologie                             

l'Impressionnisme                              le Japonisme

l'Expressionisme                                le Néo-Impressionnisme

le Symbolisme                                     le Fauvisme et le Cubisme

Galérie de tableaux (107, classés par périodes et lieux)

La polémique sur ses tableaux: Vrais ou Faux?

Le portrait disparu: Portrait du docteur Gachet

 

 

 

 

http://www.humanumnet.com/vangogh/html/debut.htm

très bon site:

la biographie par périodes thématiques

lettres à Théo

glossaire très utile pour recherche thématique (rapports avec d'autres peintres, etc.)

 

 

 

 

http://www.culturekiosque.com/art/exhibiti/rhemvg.html

exposition Millet/van Gogh au Musée d'Orsay (1998). Comparaisons.

 

 

 

 

http://www.globalgallery.no-ip.com/frame_droite.phtml?choix=Actualites&focus=1018

Van Gogh et Gauguin au musée van Gogh d'Amsterdam

12/02/2002

 

 

 

 

http://www.chez.com/poete/159.htm

Complainte de Vincent de J. Prévert

http://www.poetes.com/hugo/vieillechanson.htm

Vincent et Rose, par V. Hugo

 

 

 

http://www.xs4all.nl/~verhelst/lyrics/vincent.html

Paroles en anglais de la chanson de Don McLean sur van Gogh "Vincent", GB, 1972

http://www.vangoghgallery.com/misc/mclean.htm

Paroles et possibilité d'écouter la chanson

 

 

 

 

http://www.alpilles.com/vgogh.htm

biographie et citations sur la vie du peintre à St. Rémy

http://fr.encyclopedia.yahoo.com/articles/ma/ma_1588_p0.html

site très sérieux sur van Gogh et les différentes phases de sa vie et aussi le site suivant:

http://vangogh.apinc.org/

 

 

 

  www.artsci.wustl.edu/~cfwilson/ATELIERS105.html - 17k -

  devoirs pour la rédaction d'un récit

 

http://fr.dir.yahoo.com/Art_et_culture/Histoire_de_l_art/Artistes/Peintres/Par_ordre_alphabetique/Van_Gogh__Vincent__1853_1890_/

des informations encyclopédiques sur van Gogh

 

Pour décrire un tabelau de votre choix et pour apprendre à décrire un tableau:

http: www.peinturefle.ovh.org/lexique/description.htm

 

 

 

 

Rallye Internet: Vincent van Gogh

Une première approche.

  1. Quand est-ce que van Gogh se coupe son fameux bout d'oreille?

http://www.chez.com/jeremy13/Van gogh/

(Chronologie, La Période d'Arles)

 

.......................................................................................................................................

 

            Qu'est-ce qu'il en fait?

 

.......................................................................................................................................

 

.......................................................................................................................................

 

.......................................................................................................................................

 

  1. Le portrait disparu: Portrait du docteur Gachet

http://www.chez.com/jeremy13/Van gogh/

 

Ce tableau est le plus cher des tableaux de van Gogh. Il a ézté vendu à combien de Dollars?

 

.......................................................................................................................................

 

Est-ce que vous pouvez imaginer pourquoi il a disparu?

   

            .......................................................................................................................................

 

.......................................................................................................................................

 

.......................................................................................................................................

 

.......................................................................................................................................

 

.......................................................................................................................................

 

  1. Correspondance:

http://www.humanumnet.com/vangogh/html/debut.htm

Vincent et Théo:

      3.1.Qui est Théo?

 

.......................................................................................................................................

 

       3.2. Et quelles relations entretiennent-ils? (Trouvez des indices dans les lettres.)

 

.......................................................................................................................................

 

 

.......................................................................................................................................

 

.......................................................................................................................................

 

.......................................................................................................................................

 

.......................................................................................................................................

 

    3.3.  Dernière lettre avant sa mort:

Quels passages de cette lettre annoncent la mort prochaine de van Gogh? Citez-en deux et

expliquez pourquoi.

 

.......................................................................................................................................

 

.......................................................................................................................................

 

.......................................................................................................................................

 

.......................................................................................................................................

 

.......................................................................................................................................

 

.......................................................................................................................................

 

   3.4.   Gauguin/van Gogh: voir dans "Glossaire", puis "Gauguin":

Quel est leur point commun? (page 1)

 

.......................................................................................................................................

 

    3.5. Quand et où se rencontrent -ils (page 2)

 

.......................................................................................................................................

 

.......................................................................................................................................

 

    3.6. Gauguin et van Gogh n'ont pas les mêmes attentes quant à leur rencontre. Quelle est 

           cette divergence qui les mènera à de très garves disputes? (page 3)

 

.......................................................................................................................................

 

.......................................................................................................................................

 

.......................................................................................................................................

 

.......................................................................................................................................

 

.......................................................................................................................................

(source: sitographie et rallye internet V. van Gogh: Elen Jezequel du CCCL, Bremen)

 

 

Cyberenquête sur  Vincent van Gogh  

les sujets proposés:

 

          Van Gogh dans la poésie

-          Choississez un des deux poèmes sur van Gogh (celui de V. Hugo ou celui de J.Prévert) et essayez de l'interpréter en le traduisant en allemand.

-          Imaginez-vous que vos lecteurs sont des adolescents que vous voulez intéresser au poème. 

     (Présentation avec des tableaux de références de van Gogh, une traduction

      accompagnée d'une mise en scène, d'un article de journal etc.)

 

      La biographie

-          Présentez van Gogh et sa vie. Référez-vous p.e. aux auto-portraits pour illustrer les différentes phases.

-          Essayez de le présenter sous un point de vue spécial pour intéresser vos lecteurs

      et auditeurs.

 

Vincent et son frère  

-          Référez-vous à la vive correspondance entre les deux frères pour relever ce qui marque avant tout cette relation fraternelle.

-          Présentez vos résultats sous forme de dialogue, d'une mise en scène, d'une émission

      radiophonique etc

 

            Le café à Arles

      http://people.freenet.de/1604/images/nacht_k.jpg

 

-          Rédigez un récit policier en vous référant au café à Arles et à la citation que Vincent à fait à son propos: "Le  café de nuit est un lieu d'asile pour les vagabonds et les ivrognes..Les excès d'alcool le soulagent..Terribles passions humaines."      

      http://www.alpilles.com/vgogh.htm                                                                                 Peut-être que les histoires d'un fou de Guy de Maupassant, un contemporain de van

     Gogh peuvent  vous  inspirer. (p.e.:  Qui sait? )

 

 

Documentation des résultats:

 

1er groupe/ 1er sujet:   Kai Bente, 12,1

 

Jacques Prévert –              La complainte de Vincent

 

Übersetzung (normal)

 

In Arles, wo die Rhône rollt

In der grellen Mittagssonne

Ein Mann im gelben Licht, ganz voll mit Blut

Schreit besessen seine Klage

Wie eine Frau, die ihr Kind gebiert

Und das Leinentuch, ganz rot gefärbt

Und schreiend flieht der Mann

Gehetzt und gejagt von der Sonne

Einer heißen, gleißend gelben Sonne

 

In den Puff, an Rhônes Rand

Wie ein König aus dem Morgenland

Mit dem sinnlosen Geschenk in der Hand

Sein Blick, blau und zart

Dem durchdringenden Blick eines Verrückten

Typisch für die, die dem Leben alles geben

Und niemals Missgunst erheben

 

Und er zeigt der jungen Hure

Sein Ohr in den weißen Leinen gebettet

Und sie weint, sie versteht nichts

Sie denkt an böse Vorzeichen

Die Ohrmuschel, abscheulich zart

In der sich die Klagen der toten Liebe

Und die unmenschlichen Stimmen der Kunst

Mit dem leisen Rauchen des Meeres vermischen

Und alles verhallt auf den Fliesen

 

Im Zimmer, wo das rote Federbett

In einem alles überstrahlend leuchtenden Rot

Sich vermischt mit dem so starken Rot

Mit dem noch viel roterem Rot

Des halbtoten Vincents

Und weise, wie das Bild selbst

Vom Elend und von der Liebe

Betrachtet die junge Hure ohne Alter

Den armen Vincent

 

Getroffen vom eigenen Gewitter

Vernichtet auf dem Kachelboden

Ruht er in seinem schönsten Gemälde

Und das Gewitter beruhigt sich, zieht davon

Wobei es große Tonnen voll Blut vor sich herrollt

Das blendend flimmernde Genie von Vincent

Und Vincent bleibt liegen, schlafend, röchelnd

Und die Sonne über dem Puff

Wie eine verrückte Orange in einer namenlosen Wüste

Kreist sie kreischend

Die Sonne über Arles

 

 

Übersetzung: (krass) Die Klage vom krassen Vinc

 

 

Als ob da meine Ex am Kreischen wär

Die ganzen Klamotten voller Blut,

Ey trief, so'n Typ, voll mit Blut inner Sonne

Fängt an wie so'n Verrückter zu schrein

Als ob da meine Ex am Kreischen wär

Die ganzen Klamotten voller Blut, ey siff

Und immer noch am Kreischen zieht er ab

Und da bei der Hitze, Mann war ich am Ölen

Die Sonne hat voll gebrannt, Alter, ohne Ende.

 

Da geht er doch in den Puff, der Alte

Geht rein, als wenn er sich da voll auskennt

Und inner Hand, hat der voll das krasse Teil

Der hat voll komisch geguckt

Wie so'n verrückter aus'er Klapse

Das is typisch für solche Leute, ich kenn die,

das sind diese Weicheier, diese Schleimer.

 

Und dann zeigt er dieser kleinen Nutte

ein abgeschnittenes Ohr, was er mit hat

Sie fängt voll an zu flennen, rafft nix

Denkt an krasse Katastrophen oder so

Sein Ohr is wohl für den so was Besonderes

Er denkt beim Ohr wohl nur an seine Ex,

und alle scheiß Bilder, die er gemacht hat

das hat sich gemixt mit'm Rauschen vom Meer

Und dann kratzt das alles auf den Fliesen ab

 

Im Zimmer, mit'm roten Bett

Ey, alles is da so was von rot

Das mixt sich dann mit dem Rot

Dem echt übel krassen Rot

Vom fast abgekratzten Vinc

Ey, und voll schlau, wie das Bild

Von Mist und LIebe

Guckt die kleine dumme Nutte

Den armen Vinc an.

 

Der Alte ist voll am Ende

Packt sich ab, auf die Fliesen

Ey Poet: Er lebt in Bildern weiter

Da isser wieder in Ordnung, der Alte

Ey, und das ganze Blut geht auch wech

Vinc war ja wohl voll der Meister

Bleibt erst ma liegen, ey penn, röchl

Ist dann auch später geworden

Sonne is jetzt mehr so orange

Und zieht da dann halt weiter

Die Sonne über Arles.

 

Deux tableaux sont choisis pour montrer le soleil strident (a) et le Rhône (b) et Vincent blessé.

 

a)     www.thechristiancommunity.org/finance.htm

      www col.it/poesie/xavi.htm

b)     earthrenewal.org/business.htm

c)      www.geocities.com/vangoghmuseum/

 

 

Une lettre fictive de la putain Rachel à sa mère selon les informations donées        dans le poème de Prévert.

Chère Maman,

enfin j'ai trouvé une occupation à Arles. Je travaille pour les hommes et je gagne beaucoup d’argent. Tu peux être fière de moi.
Un de mes clients semble complètement fou. Un jour, il est venu chez moi. Il s’était coupé une de ses oreilles et il me l'a donnée comme cadeau. Tout le temps il a bavardé comme un fou. J’ai eu peur parce que je ne comprenais rien du tout. Je crois qu’il est devenu  fou parce qu’il n'avait pas d'amis, il n'avait que moi. Mais depuis quelques jours il ne revient plus  chez moi. J’ai vraiment peur qu’il se tue.

Il est obsédé du soleil. Il en parle sans arrêt et de sa lumière particulière. Imagine-toi, pour lui  le ciel est vert et le soleil est une orange.

A part cela, il me parle de l'amour, de la misère et de la mer. En effet, il est bavard. Sans le comprendre, je l'aime bien. Il est si doux et tendre.

Je regrette qu'il ne vienne plus. Certes, il n'avait pas beaucoup d'argent, mais du coeur. Ca compte parfois, hein?
Peut-être que  je vais le revoir. Je le connais un peu et je sais aussi le prendre. J'ai mes idées à moi comment l' aider.


De toute façon, il me reste de beaux souvenirs de lui. Il m'a donné quelques tableaux. Je te les envoie. C'est comme ça qu'il voit le monde. Mais ne les jette

pas et ne fais pas de feu avec. Garde-les bien pour moi, je t'en prie.

Je t’embrasse bien fort
ta petite Amélie

 

 

2e groupe/ 2e sujet:

Une diffusion exceptionnelle sur

Vincent Willem van Gogh

 

Table des matières/ déroulement de la présentation:

 

·                                Salutation du Présentateur

·                                Biographie

·                                Présentateur

·                                Interview avce van Gogh

·                                Présentateur

·                                Sondage

·                                Présentateur

·                                Communication téléphonique avec un expert

·                                Fin de la biographie

 

 

Quelques dates biographiques:

 

«  Mesdames et Messieurs, à l’occasion du cent douzième jour de la mort de Vincent van Gogh, nous vous présentons un aperçu de sa vie. »

 

Le 30 mars 1853, Vincent van Gogh est né à Zundert, aux Pays-Bas.

Il est le fils aîné du pasteur Theodorus van Gogh et de sa femme Anna.

En 1869, Vincent devient apprenti dans la galérie des Beaux Arts très connue

"Goupil et Cie" à  Den Haag.

Trois ans plus tard commence la correspondance avec son frère Théo.

Pendant un an, Vincent est déplacé dans une autre filiale de Goupil et Cie à Londres.

En 1875, il s’est installé à Paris d'où il est renvoyé après un an. Alors, il enseigne dans un établissement privé en Angleterre.

En 1877, il travaille dans une librairie près de Rotterdam. Puis, il déménage à Amsterdam. Là, il prépare des études théologiques.

En 1880, van Gogh décide de devenir artiste parce que ses débuts comme théologue n'étaient pas prometteurs. Installé chez ses parents à Etten il se voue

à la peinture. Il dessine et peint des hommes qu’ il étudie soigneusement.

En 1885, la série de « Tête de paysans » et « Mangeurs de pommes de terre « 

fait preuve de cette vie à la campagne. En novembre, il change encore une fois de logement et s’installe à Antwerpen où il fait une étude très courte à l’école des

Beaux Arts à Antwerpen, en 1886.

Au début de mars, il fait un voyage à Paris et décide d'y habiter. Il vit ensemble

avec son frère Théo, qui guide la filiale du galériste  « Boussod et Valladon » à Montmartre. Vincent y fait la connaissance des impressionnistes français qui

ont marqué ses tableaux.

En 1888, van Gogh est épuisé. Il s'ionstalle à Arles où il loue la maison jaune.

Alors, il commence à peindre un groupe de tableaux qui s’appelle « Décoration ».

Depuis octobre, Paul Gauguin habite aussi dans la maison jaune. Mais à cause des disputes violentes, ils décident de se séparer. Le 23 décembre, van Gogh se coup le bout de l'oreille, une réaction violente à une des fameuses disputes des deux peintres. Avec cela s’annoncent les crises dont souffre van Gogh de plus en plus souvent.

 

 

 

 Une interview inédite (fictive) avec V. van Gogh  

« Pendant nos recherches sur van Gogh nous sommes tombés sur une interview inédite de van Gogh en décembre 1888 qui touche ce fameux

bout de l'oreille. »

 

Reporter:     Honoré Monsieur van Gogh, infiniment merci que vous avez accepté

notre invitation et que vous êtes prêt à répondre à nos questions.

                     Depuis peu de jours votre nom se retrouve à la Une des journaux.

Des bruits courent dans la ville à propos d'un fâcheux incident.               

On prétend que vous vous êtes massacré l’oreille gauche après une

dispute avec votre ami et cohabitant Gauguin. Nous sommes curieux

de connaître votre vérité sur ce fait, M. van Gogh.

 

Van Gogh:   Effectivement, j’apprécie Paul comme ami. Les deux mois que   

nous avons vécu ensemble étaient très agréables. J’ai profité  

                     beaucoup de lui. Nous nous sommes bien entendus et cette vie à

                     deux nous a donné quelque chose à chacun de nous. Nous 

                     sommes des caractères qui se complètent. Je n'exagère pas quand je

dis que j'ai passé les plus beaux moments de ma vie avec Paul    Gauguin.

 

Reporter:      Si vous êtes de si bons amis, pourquoi est-ce que votre amitié  

                      a pris une fin pareille ?

 

Van Gogh:   Vous savez bien qu’il y a des querelles dans chaque amitié,

                      pensez à vous-même et à votre femme !

 

 

Reporter;     Là vous avez raison. Si on tient compte des rumeurs, vous avez

                      attaqué votre ami Paul avec une lame de rasoir. Est-ce vrai,

                      Monsieur van Gogh ?

 

Van Gogh:   Oh, la, la comme toujours les medias exagèrent. Ca ne me fâche

                      pas. Je ne veux plus rien dire à ce propos. Passons à un autre

                      sujet plus intéressant.

 

Reporter:     Pourquoi est-ce que vous n’avez plus votre oreille gauche ? »

 

Van Gogh:   C’était un accident. Quoi. Que voulez-vous. Je suis plus

                      maladroit quand je me rase que quand je dessine. C’est la vie,

                      tant pis. Pour vrai dire je m’étais effrayé. Donc, j’ai glissé avec

                      le rasoir sur mon visage et flanc j’ai coupé la moitié de mon

                      oreille gauche, par erreur, par maladresse ! Ca arrive! N’en faites

                      pas toute une histoire seulement parce que je m’appelle van

                      Gogh. »

 

Reporter:     Mais comment est- il puis possible que la partie coupée de votre

                         oreille s’est retrouvée chez Madame Rachel, enveloppé dans le

 papier dans un journal de notre région ? »

 

Van Gogh:   Je ne sais pas. Rachel est une très bonne amie. Ecoutez cher

Monsieur, je suis un artsite, j'ai travaillé depuis le lever du soleil, je suis fatigué. Veuillez m'excusez s.v.p. OU y a-t-il encore des questions importantes auxquelles je dois répondre? Sinon, permettez-moi de partir. »

 

Reporter:     Merci beaucoup de votre visite Monsieur van Gogh et bon

                     rétablissement ! »

 

 

« Comme vous avez pu remarquer, on ne savait pas si van Gogh avait été 

   complètement fou ou non à l’époque. Maintenant nous vous montrons un 

   sondage de son vivant. »

 

Est-ce que vous croyez que van Gogh soit fou ?

                        

 « À mon avis, Vincent van Gogh n’était pas complètement fou. Je pense que van Gogh a eu de problèmes de se communiquer aux autres, mais il n’était pas aliéné

au monde extérieur. Le changement dans sa peinture et dans son comportement

qu'on peut constater ne sont pas un signe certain de sa folie. »

 

«  A mon opinion, ses peintures sont sans fond et contenu. Je suis sûr qu’il peint seulement parce qu’il est vraiment fou. Tenez compte des couleurs qu’il utilise pour peindre la nature. Un ciel gris, un soleil orange, pas croyable.

 

 

« A mon avis van Gogh est parfois un véritable fou, il est victime d’une de ces fameuses crises. Alors, il ne peut plus contrôler son corps. Mais sans crise il

aurait  travaille et vécu comme tout le monde, donc sans crises pas d'artistes célèbre »

 

 

« Vincent van Gogh. Il était le meilleur peintre. Il a fait les meilleurs peintures que j’aie jamais vues. Je vous demande: Comment est-ce que qu’il aurait pu peindre les peintures parfaites, s’il était vraiment fou ? »

 

 

«  En plus nous avons réalisé une communication téléphonique avec un expert

 de Brême sur ce thème. »

 

Présentateur:         Bonjour, M. Herzengorath. Vous êtes le directeur de la galérie

des Beaux Arts à Brême. En ce moment vous avez dans votre

maison une exposition  sur les champs et prés du fameux Vincent van Gogh. Pensez vous que la folie de M. van Gogh se reflète dans ses tableaux ? »

 

 

Herzogenrath:        Moi, je ne pense pas que van Gogh ait été en mesure de                   

peindre pendant un accès de folie. En général je suppose que ses explosions n’avaient pas d’influences importantes sur ses tableaux. Mais quelquefois les tableaux semblent très agités et sombres. Peut-être que van Gogh les avait peints peu de temps avant un accès de folie. »

 

 

Présentateur:         A quel tableau pensez-vous exactement ? « 

 

Herzogenrath:         À la « Nuit étoilée » par exemple. Pour moi, les cyprès

ressemblent à des flammes. Le ciel est très agité. En général,

 je trouve le tableau très sombre. Il a un effet inquiétant sur moi.

 

Présentateur:          Merci que vous nous avez accordé cette interview  M.

Herzogenrath. Au revoir.

 

La fin de la biographie

 

« Entre-temps son frère s’est marié et est père d'un fils.

En 1890, van Gogh voit Théo à Paris. Or, il s’installe à Auvers sur- Oise,

près de Paris. Là, il crée plus de 80 tableaux. « L’église d’Auvers » est un tableau très populaire qu’il peint à Auvers sur- Oise.

Le 23 juillet, il écrit sa dernière lettre à Théo et le 27 juillet, il essaie de se suicider en se tirant dans la poitrine.

Il est décédé le 29 juillet 1890 à la suite de cette  tentative de suicide. »

(Stine , Andrea, Annika)

 

 

3e groupe/ 3e sujet:

(Mirja und Sonja)

Pièce de théâtre: Vincent et Théo van Gogh            

 

Une image des deux frères selon un film:

www.france.diplomatie.fr/.../fictions/100films/gb/065.html

 

Dialogues  mis en scène (sur vidéo):

  1. Vincent (Mirja) et Gauguin
  2. Théo (Sonja) et sa femme
  3. Théo et Vincent

 

1. Vincent et Gauguin
V:  Je me sens mal et ça devient pire de jour en jour! Rien ne se passe comme je

le veux…


G: Tu es fou? De quoi est-ce que tu te plains? Ton frère te supporte toujours et il

fait le même pour moi! Que désires-tu en plus?


V: Oui, je sais, mais pour moi c'est plus difficile : J'aimerais vivre comme lui, avoir

une vie plus régulière. Ce n'est pas seulement l'argent, il a une famille

heureuse, une femme très attractive et un enfant mignon.


G: Mais jusqu'à aujourd'hui tu t'es sacrifié à l'art, et c'était une vie agréable, n'est

ce pas ? En plus, il faut que tu sois content parce que Théo est le vendeur de

tes tableaux qui te respecte et qui accepte ton attitude face au commerce. Il

est une des rares personnes qui n'essaient pas d'abuser de toi.


V: Probablement tu as raison, et je ne suis pas assez reconnaissant. En réalité,

j'admire Théo et peut-être que c'est lui qui est le véritable artiste dans notre famille.       

 

 

2. Une dispute entre Théo et sa femme à propos de Vincent
Théo cherche de l'argent dans son porte-monnaie pour le donner à Vincent.


F:   Qu'est-ce que tu fais là ? Tu ne dois pas donner notre argent à ton frère. Il ne

sers à rien. Ses tableaux  sont sans valeurs. Il est un bon à rien. Sans lui,

notre vie serait beaucoup plus facile.


T:    Mais il en a besoin. Et tu sais bien que je me sens responsable de lui.


F:   Alors, son bonheur dépend de notre argent ou quoi ?


T:    Non, tu oublies que ce sont ses tableaux avec lesquels je gagne notre vie !

Nous profitons de lui.


F:   S'il n'était pas si paresseux, il gagnerait plus d'argent. Vincent vit une vie sans

règles. Et il est trop seul. Si tu l'accepte ou pas, à mon avis ton frère est fou !
T:    Comment est-ce que tu peux dire ça ? C'est mon frère.


F:   Il se plaint tout le temps ! Il est vraiment dépressif. Son point de vue de la vie

est trop sévère, trop stricte, trop radicale même. Avec une attitude pareille je

ne serais pas non plus heureuse…il est préoccupé des réflexions

philosophiques sur la vie ou quelque choses comme ça. Son travail et l'argent

n'ont pas la même importance pour lui. C'est de ta faute, tu lui donnes de

l'argent à dépenser comme il le veut, alors il ne se fait pas de soucis, il ne se

demande pas combien c'est dur de travailler pour se nourrir et pour nourrir les

autres. Tu dois lui parler, il doit devenir indépendant de nous, de notre

argent.  

3. Dialogue  : Vincent et Théo
Vincent et Théo, le dialogue se passe après que Vincent a parlé avec Gaugain et Théo avec sa femme.

Théo:         Ah Vincent, il faut que je te parle !


Vincent:     Oui, tu es la seule personne en qui j'aie confiance, je peux te confier

toutes mes réflexions sur l'existence humaine et sur ma vie intime.

 

Théo:         C'est bien et ainsi, j'aimerais t'aider.


Vincent:     Comment faire ?


Théo:         Alors, pour te sentir mieux, tu as besoin d'argent et de succès. Et si tu

fais des peintures qui plaisent à un grand public, tu auras plus de succès.

 

Vincent:     Mais l'art, c'est pour moi plus, c'est ma manière de m'exprimer, de communiquer mes idées aux autres, l'argent ne m'importe pas.

 

Théo:         Si c'est comme ça, je ne pourrai plus te supporter !


Vincent:     Traître ! J'en ai ras-le-bol ! J'ai cru que tu étais mon complice. Que tu

jugeais l'art plus important que le succès ! Alors, je te quitte, toi mon seul appui psychologique et familial. Je suis donc condamné à être un homme seul. Tant pis. Adieu, Théo.Vincent quitte la chambre.

 


Des autres solutions auarient pu être pensables ou possibles:

Pourquoi pas?

 

Théo, un homme qui trompe son frère? 
Alors, nous savons que c'est Vincent van Gogh qui a commis suicide, mais nous nous sommes imaginées d'autres possibilités :
En étudiant l'attitude de Théo, qui veut bien vendre tous les tableaux de Vincent pour en profiter, il est possible qu'il vole les tableaux. Puis il les vend très cher aux clients peu sérieux qui revendent peut-être des tableaux fameux selon leur besoin.

Vincent est enragé parce qu'il préfère les clients qui aiment vraiment ses tableaux

et qui ne cherchent pas à s'enrichir avec les tableaux. Alors, Vincent a une grande dispute avec Théo.

Enfin, C'est Vincent qui décide de laisser tomber la peinture.

La relation entre les frères se termine rapidement et l'intérêt fraternel de Théo est démasqué comme un intérêt purement commercial.

Et Vincent, il n'aurait probablement pas connu le succès dont il jouit actuellement.



Si Vincent et la femme de son frère Théo avaient une liaison interdite?

Vincent serait mort aussi.
Une alternative biographique qui semble probable: la femme de Théo

commence une liaison amoureuse avec Vincent. D'abord, elle a pensé

qu'il était un bon- à- rien, une charge pour elle et son mari, puis elle n'est

plus satisfaite de Théo.

Théo est souvent occupé de son travail comme galériste et fait

beaucoup de voyages. La femme se sent seule et pour cette raison elle

lui préfère Vincent, l'artiste sensible et pas Théo, l'homme d'affaires sans

sentiments et romantisme.
Théo remarque que sa femme le trompe avec son frère.

Par conséquent il tue Vincent.   

 
Si Vincent était un pédé et l'ami de Paul Gauguin?

Une impasse pour le pauvre Vincent.
Il y a une autre possibilité : Vincent est pédé et son amant est Gauguin. Les deux artistes ont une relation très difficile, parce que les deux sont très sensibles. Ils s'inspirent mutuellement mais ils se disputent aussi très souvent. Dans ces moments, Vincent est très triste et il a besoin de parler à quelqu'un d'autre.

Comme il fait confiance à son frère, Vincent décide de se confier à Théo. Mais quelle réaction provoquera-t-il?

Théo, un bonhomme solide, est horrifié à l'idée que son frère est un pédé. Il pense que cette relation est malsaine et nuit à la bonne réputation de toute la famille. Il a peur que personne n'achète plus les tableaux de Vincent. Alors, Gauguin doit être

sacrifié: Théo l'assassine pour sauver ses affaires.

Quand Vincent trouve le cadavre de Gauguin, il commet suicide.    

Si Vincent avait été une femme artiste
La fuite dans la maladie

Si Vincent avait été une femme, sa vie aurait été différente :
Bien sûr,  la femme Vincent aurait le même talent que l'homme Vincent. Mais puisqu'elle serait une femme, il lui faudrait alors habiter chez Théo et sa famille. Lorsqu'elle serait sous la tutelle de Théo, elle devrait obéir à ses désirs commerciaux. En plus, il lui faudrait travailler dur dans le foyer de Théo où elle ferait le ménage. Or, elle n'aurait pas assez de temps libre. Elle serait donc souvent malheureuse. Elle se sentirait comme une prisonnière enfermée au foyer de son frère. Ils n'auraient pas de dialogues ouverts et intenses, car elle n'aurait pas trop de confiance en son frère.
Puisqu'elle n'aurait pas d'amis ou de gens de sa connaissance avec qui elle pourrait se disputer, elle ne se couperait pas l'oreille à cause d'un conflit, bien qu'elle soit infiniment malheureuse. Peu à peu, son malheur prend possession d'elle, il pèserait de plus en plus sur son âme. Elle a horreur d'être condamnée à vivre avec la famille de Théo.

Pour trouver sa propre vie elle aurait des désirs absurdes. Elle désirerait avoir une famille normale elle-même, être mariée et avoir des enfants aussi. Suite à ses idées, elle ne peindrait rien que de tableaux où il y aurait de beaux hommes et de petits enfants. Oui, elle les peindrait  jusqu'à la folie.
Mais elle commencerait à se rendre compte de sa folie. Il est évident qu' un artiste ne peut pas dessiner sans cesse les mêmes motifs. Pour cette raison, elle comprendrait qu'un changement serait nécessaire.
Comme elle aurait seulement les moyens d'une femme, elle se révolterait silencieusement contre cette vie d'une prisonnière qu'elle devrait mener et elle se détournerait définitivement de l'art et de son métier d'artiste.

Alors, sa maladie serait sa nouvelle occupation.

 

 

 

4e groupe/ 4 e sujet:

Le diable au café

Assassin diabolique!

Arles. La nuit dernière un homme de 35 ans a tué un garçon du

café Alcazar avec une queue. On a découvert que le meurtrier est Vincent

van Gogh, un homme seul et mentalement malade

 

van Gogh:      Mentalement malade? Ce n'est pas vrai! Qui a écrit ça?

Médecin:        Calmez vous! Et racontez-moi ce qui s'est passé selon vous.

van Gogh:      A mon avis? Bah! Le diable m'a menacé et moi, je l'ai vaincu!

Médecin:        Qui? Le diable? Racontez-moi toute l’histoire et commencez au début,  s'il vous plaît!

 

van Gogh:      Bon, comme vous voulez. La soirée passée j'allais comme d'habitude

au café Alcazar à la Place Lamartine. Je voulais rencontrer Gauguin

pour m'amuser quelques heures avec lui. Il n'est pas venu, mais ça

c'est une autre histoire. Je me suis assis et j'ai commandé un rouge.

J'ai écouté de la musique sentimentale en regardant les autres gens

qui bavardaient, buvaient et dormaient. De temps en temps j'ai repris

un autre rouge. Je rappelle la fumée horrible et que j'étais un peu fatigué à cause de l'heure avancée et de la chaleur qu’il y avait dans

le café.

 

Médecin:        Combien d'heures aviez-vous passé au café? Et quelle heure était-il

                        quand vous étiez de plus en plus fatigué?

 

van Gogh:      Je ne sais plus à quelle heure j'étais entré au café, mais j'ai bu plusieurs verres de vin, un vin très exquis et délicieux. Quelques minutes avant que le diable ait apparu j'avais regardé la pendule

simple et d'un bois obscur: il était une heure et quart. La musique

était triste. Et un peu menaçante, comme je trouvais. Je ne l'aimais

pas. Cette musique me semblait étrange et inquiétante. Je sentais

que l'angoisse me gagnait.

 

Médecin:        C'est intéressant. Qu'est-ce que s'était passé?

 

van Gogh:      Vous ne me croyez pas… Eh bien. Comme j'ai dit j'étais très fatigué.

                        Alors, j'ai fermé mes yeux pour relaxer un peu. Pour le peintre, c'est un

                        travail dur de voir parce qu'il voit de temps en temps plus exactement

                        qu'une personne ordinaire. Je pensais que j'avais rêvé - un cauchemar.

                        J'avais peur parce que j'avais reconnu la musique.

 

Médecin:        D'où est-ce que vous connaissiez la musique?

 

van Gogh       D'un enterrement. Ainsi naissait une ambiance diabolique! Quelque temps après, j'ai écouté des pas durs. J'ai ouvert mes yeux et – je

me suis retrouvé dans l'enfer! La personne que j'avais entendue était

le diable qui flânait de table à table.

 

Médecin:        Pouvez-vous décrire l'ambiance?

 

van Gogh       Il y avait une chaleur horrible et il y avaient 3 (!) soleils aveuglants, hurlant tournant en rond. Ça, c'est une création du diable pour hypnotiser les gens et pour les empêcher de se lever de leurs chaises. C'était impossible pour moi aussi. Les soleils m'avaient pris. Pas de chance de m'enfuir. Et le diable s'approchait, de table à table. A chaque table il laissait des hommes morts dernière lui. Et chaque table était un peu plus près de la mienne.

 

Médecin:        Ah oui?

 

van Gogh:      Ouiiiiii! Et il y avait des flammes éclatantes partout, des flammes d'un

rouge intensif comme le rouge du sang! Tout l'endroit tournait en rond, j'ai vu la pelouse verte au-dessus de ma tête! Au centre du café il y avait mon cercueil, prêt à m'enfermer à l'enfer pour toujours! Les pas

du diable sont devenus plus fort. Il est arrivé à ma table, habillé –

d'une façon ironique – tout en blanc. Il m'a regardé d'un regard de

fou comme un homme de la maison de la santé! J'avais peur… Je

ne savais pas quoi faire. Mes mains étaient froides. J'ai pu regarder dans ses yeux et j'ai vu des flammes rouges. Il m'a menacé avec

son trident et moi, je me suis levé de toutes mes forces bien qu'il y

ait encore les trois soleils. Enfin arrivé à me lever je suis tombé

parce que cet effort avait épuise toutes mes forces qui m’etaient  restées. Poussé de la peur d'un homme en danger de mort j'ai

rampé vers le cercueil et j'ai pris l'autre trident qui se trouvait sur

mon cercueil. Je l'ai jeté en direction du diable et comme vous voyez

le miracle s'est passé! Je suis arrivé à tuer le diable et à libérer l'humanité entière de ses mains!!!!

 

Médecin:        Ah, du diable… Très intéressant. C'était très informatif (à

l'audience: et amusant) de parler avec vous. Merci beaucoup.

                                                          

Sarah Ferber, Jessica Lengenfelder, Anna Kemper